un monde autour de Stanley Kubrick

 

Eyes Wide Shut est pour moi un

tomnicole.jpg (6171 octets)

CHEF D'OEUVRE

 

Je me suis préparé à voir Eyes Wide Shut. Depuis la sortie américaine je me suis interdit de lire toute critique sur le sujet ; difficile aujourd'hui de fermer grand les yeux sur le tapage médiatique, les journaux, la radio, la télévision et maintenant Internet qui, d'un simple clic, nous apporte toute l'info à domicile. Biensûr je connaissais vaguement l'histoire, l'orgie… mais j'ai essayé d'être le plus éloigné possible de tout ce qui s'est écrit autour du film. En août, j'ai mis en chantier ce site pour rendre hommage et accompagner la sortie de son dernier film. J'ai tenu absolument que le site soit dans son ensemble en pleine maturité à la date du 15 août.

ticket.JPG (11335 octets)

Mon ticket de cinéma !

ews61.jpg (16777 octets)

presse, les mauvaises rumeurs qui ont salit le film, l'accueil mitigé de la presse. Allais-je être déçu ? Kubrick allait-il trahir toute l'oeuvre qu'il a entreprit ?

A 10h15, j'étais dans la salle de cinéma...

Depuis, j'y suis retourné et, je crois, j'en suis sûr, j'y retournerai encore… parce que Eyes Wide Shut est un film tellement cérébral, tellement riche visuellement qu'une seule vision n'est pas suffisante. Après la première séance toutes les interrogations, toute la fascination, toute l'étrangeté du film n'ont fait qu'accompagner une seconde puis une troisième vision… Parce que les films de Stanley Kubrick sont comme ça ; vision après vision, ses films suscitent toujours de l'intérêt. Pourquoi ? Peut-être parce qu'il est le seul à avoir su filmer l'âme humaine, l'âme humaine a toujours un terrain de conquête…

Fateh


Je suis allé voir Eyes Wide Shut le jour de sa sortie, mercredi 15 septembre 1999, à Paris, au Max Linder (la meilleure salle de France pour moi), pour la première séance. Ce fut, en quelque sorte, comme l'attente d'un examen ; j'étais nerveux, des crampes d'estomac couraient en moi, j'appréhendais la vision du film... Il faut dire que j'attendais ce moment depuis 1987, 12 ans !!! L'attente fut encore plus longue les trois dernières années, au moment du début du tournage. Milles choses revenaient en moi, la mort de Stanley Kubrick, le fait que j'aille voir son dernier film, les images de

ews51.jpg (8245 octets)

ews201.JPG (9629 octets)

Eyes Wide Shut

Sommaire

Page d'acceuil