DAY OF THE FIGHT

un monde autour de Stanley Kubrick

 

Day of the fight

 

  Une journée de Walter Cartier, poids moyen. Il se lève à six heures, assiste à la messe du matin, s’occupe de son chien, passe une visite médicale en vue de son combat du soir, va déjeuner chez un ami restaurateur, voyage en voiture avec Vincent, son frère jumeau, consacre deux heures à un ultime entraînement. Enfin, le match. "Pour lui, c’est la fin de la journée de travail."  

 

 


 

         
 

Photographie, montage, son : Stanley Kubrick.

Assistant : Alexander Singer.

Montage : Julian Bergman.

Musique : Gerald Fried.

Commentaire : Robert Rein.

Narrateur : Douglas Edwards.

Producteur : Jay Bonafield.

Compagnie de production : Stanley Kubrick.

Avec Walter Cartier, Vincent Cartier, Nate Fleischer.

Distribution : RKO Radio.

Durée:l6 mn.

Etats-Unis.

 

C'est la rencontre d'un ancien camarade d'école, Alexander Singer (lui aussi futur réalisateur) qui  offre à Stanley Kubrick sa première occasion de diriger un film. Singer travaillait comme garçon de bureau à March Of Time (célèbre série d'actualités cinématographiques) et avait appris que ses patrons dépensaient quarante mille dollars pour des films de huit ou neuf minutes. Ils décidèrent de faire le même genre de film pour dix fois moins cher. Ce documentaire est consacré au boxeur poids moyen Walter Cartier sur lequel Kubrick avait déjà fait un reportage photographique pour Look, intitulé Prizefighter. Kubrick essaya de vendre le film, mais on lui en  offrit moins que le prix de revient de 3900 dollars. March Of Time fit faillite ; la RKO racheta le documentaire pour une somme dérisoire (cent dollars de plus que son coût de fabrication !) mais avança 1500 dollars pour un deuxième documentaire, Flying Padre.

Visionner la vidéo sur Youtube :

 
 
 
     
 

Filmographie

Sommaire

Page d'acceuil